LA SCOLARISATION DE LA FEMME AFRICAIN COMME SOURCE DE CONFLIT DE GENERATIONS A TRAVERS TROIS PRETENDANTS…UN MARI DE GUILLAUME OYONO-MBIA

  • : Format
  • : Pages
  • :
  • : Chapters
  •  
  • Click to DOWNLOAD Materials
LA SCOLARISATION DE LA FEMME AFRICAIN COMME SOURCE DE CONFLIT DE GENERATIONS A TRAVERS TROIS PRETENDANTS…UN MARI DE GUILLAUME OYONO-MBIA

Guillaume Oyono-Mbia, le fils d’un cultivateur, est né à Mvoutessi près de Sangmelima au Cameroun en 1939. Apres ses études secondaire, il enseigna au Collège Evangelique de Libamba. Une bourse lui permetde continuer ses études en Angleterre. Il était Assistant à la Faculté des lettres de l’Université Fédérale du Cameroun à Yaoundé après son diplôme de Doctor of Philosophy à l’Université de Londres. Il est dramaturge et conteur. Lors d’un concours organisé par la BBC, Guillaume Oyono-Mbia gagne le premier prix pour sa pièce radiophonique Jusqu’a Nouvel Avis. Cette pièce est également éditée par les Editons CLE. Ses oeuvres principales sont: Trois prétendants… un mari, CLE,Yaoundé,1964. Notre fille ne se mariera pas, ORTE, Paris, 1971. Chroniques de Mvoutessi I,II,III, CLE,Yaoundé, 1971-1972.

1.2 Résume de Trois prétendants…

un mari Cette pièce de théâtre est une comédie écrite en cinq actes. Elle pose le problème du conflit de générations au sujet du choix de mari. Elle présente les eorts d’une famille villageoise pour marier sa fille Juliette, une jeune collégienne à la manière traditionnelle, c’est-à-dire, Juliette rentre du lycée pour apprendre qu’elle a un prétendant Ndi, un jeune paysan qui a déjà verse cent mille francs à ses futurs beaux-parents, Atangana et Makrita. Ces derniers, comptant sur les possibilités immenses que pourrait orir le deuxième prétendant Mbia, qui est fonctionnaire, décident de le substituer à Ndi. C’est la l’essentiel pour la vieille génération. Indignée, Juliette refuse constamment d’épouser l’un et l’autre parce qu’elle aurait du être consultée avant la conclusion de ce mariage inopportun. Juliette formée a l’école occidentale et qui entend choisir elle-même son mari, s’est promise au lycée Oko. Pour avoir gain de cause, Juliette vole l’argent versé en dot par les deux autres prétendants avec son jeune ami. Entre temps, l’incapacité du célèbre sorcier à découvrir le voleur met les villageoise au désespoir; il fallait trouver quelqu’un d’assez riche pour rembourser les deux prétendants qui, face a la voracité des vieux, renoncent à leur projet de mariage. Alors que le père de Juliette, désempare, la propose à un commerçant, Oko survient, déguisé en grand homme et obtient Juliette, consentante tout a coup, contre remise d’une dot qui n’est autre que l’argent dérobé.

Sharing is caring!

Leave a Reply

shares